Ils témoignent

A lire, à écouter ou à regarder !

5# Yvette

« Un fort caractère, une bonne connaissance de soi et beaucoup de volonté. »

ACDA06. – Vous êtes aidante depuis cinq ans, pouvez-vous nous dire dans quel contexte ?
Yvette. – Ma sœur, âgée de 89 ans, a eu une fracture de la cheville. Elle est veuve, a perdu son fils âgé de 45 ans et vit seule chez elle. C’est donc moi qui me rend chez elle pour lui apporter mon aide vers 10H30 tous les matins, repas du midi ensemble puis retour chez moi et à nouveau chez ma sœur pour le goûter jusqu’au diner. 
ACDA06. – Etes-vous seule à gérer cette situation ? 
Yvette. – Oui 
ACDA06. – Quelles sont les tâches que vous assumez ? 
Yvette. – Les courses, le ménage, l’entretien du jardin, la surveillance médicale, shampoing, coiffure, motivation pour ses gestes du quotidien dont s’habiller… 
ACDA06. – Quels sont les obstacles ou les difficultés que vous avez rencontrés en tant qu’Aidante ? Yvette. – Je suis dépendante ne pouvant pas laisser ma sœur se débrouiller toute seule !
ACDA06. – Quelles inquiétudes avez-vous eues ou avez-vous pour votre vie personnelle ?
Yvette. – Mon décès, la maladie invalidante… mon refus d’être placée en institution.
ACDA06. – Quelle méthode, ressource ou astuce heureuse avez-vous trouvé pour vous faciliter le quotidien ?
Yvette. – J’ai un fort caractère et une bonne connaissance de moi. Beaucoup de volonté.
ACDA06. – Pouvez-vous nous donner un exemple de ce en quoi « un fort caractère et une bonne connaissance de soi » facilite le quotidien ?
Yvette. – Je vais de l’avant… et j’ai beaucoup de travail à entretenir la propriété d’oliviers…
Yvette  me présente aussi toutes ses réalisations de sculpture…
ACDA06. – Pouvez-vous nous confier ce que représentent pour vous toutes ces réalisations de sculpture ?
Yvette. – Moments de détente… mais aujourd’hui, j’ai abandonné parce que j’ai mal aux doigts et aussi par manque de temps…
ACDA06. – A quelle valeur selon vous répond votre rôle d’Aidante ?
Yvette. – Respect de l’autre, de la personne aidée et à attention.  C’est ma sœur, un sentiment très fort nous unit… c’est ma sœur ainée. 
ACDA06. – Le choix de ce rôle vous a-t-il amenée à des renoncements ?
Yvette. – J’ai renoncé à des activités tels que la danse, les voyages…
Renoncé à une vie intime. Ma vie est liée à celle de ma sœur. Je ressens aussi un manque de patience avec le temps. Une usure.
La difficulté à gérer 2 maisons.
ACDA06. – Dernière question : si vous aviez un espoir à formuler pour ce rôle d’Aidant à l’avenir, ce serait lequel ?
Yvette. – C’est plutôt à la mort de ma sœur que ça va être dur !... Tant d’années partagées comme des sœurs jumelles. Rien que quand je m’absente, je me languis déjà !

IMG-20210510-WA0002.jpg